Menu

Article

17 février 2019

Pourquoi parle-t-on de Troubles du Processus Sensoriel (TPS) à la Cabane Sensorielle ?

Depuis que Jean Ayres a proposé la théorie en 1963, de nombreux théoriciens, chercheurs et praticiens ont davantage développé la théorie. Des modèles construits d’après le travail de Jean Ayres ont été proposés, et de nouvelles preuves empiriques qui présentent plus d’éclaircissements sur le diagnostique différentiel ont été publiées. En 2007, un groupe d’ergothérapeutes d’Amérique du Nord a proposé un nouveau terme et une nouvelle classification pour la reconnaissance des troubles et la prise en compte des différentes catégories dans les dysfonctionnements de l’intégration sensorielle. Ainsi les différences immenses entre individus pour détecter, réguler, interpréter, et répondre aux stimulations sensorielles sont considérées. Le terme Trouble du Processus Sensoriel  distingue le trouble de la théorie (théorie de l’intégration sensorielle) et de l’intervention (thérapie Intégration sensorielle). Un trouble du processus sensoriel (Sensory Processing Disorder) n’est présent que si des difficultés du processus sensoriel interfèrent la vie quotidienne et les rôles de la personne.

Ce nouveau terme permet aussi de clairement différencier le terme “intégration sensorielle“ souvent utilisée dans l’application du processus cellulaire de la neurophysiologie plutôt qu’à une réponse motrice/comportementale à la stimulation comme entendu par Jean Ayres.

A la cabane sensorielle nous nous basons donc sur cette classification. Nous soutenons le besoin d’utiliser des termes reconnus et d’apporter une homogénéité dans la mise en évidence des troubles. Une telle approche appuie les études de recherche et soutient les plans d’intervention. Une rigueur dans les évaluations et les écrits de bilan permettra une meilleure reconnaissance de la validité des troubles. De même par des objectifs précis, mesurables et inscrits dans le temps, suivie par une ré-évaluation rigoureuse, la thérapie Intégration Sensorielle  pourra être validée auprès des instances médicales et administratives.

Cette nouvelle nosologie différencie 3 catégories : Troubles de la régulation sensorielle (Sensory Modulation Disorder), Troubles de la discrimination sensorielle (Sensory Discrimination Disorder), et Troubles moteurs d’origine sensorielle (Sensory Based Motor Disorder). Chaque catégorie présente ses propres sous-catégories. Pour en savoir plus, je vous invite à cliquer sur le lien.

http://www.portailenfance.ca/wp/modules/troubles-du-developpement/volet-2/trouble-du-traitement-de-linformation-sensorielle-spd/categorisationclassification-spd/

Contact

logo cabanne sensoriel

Nous trouvez

×

{Title}

{excerpt}

En savoir plus